Semaine de la prévention et de dépistage du cancer de la peau

prevention-cancer-peau

Mayoparasol, expert français du vêtement anti UV enfants et adultes, se mobilise pour la semaine de prévention et de dépistage du cancer de la peau du 14 au 18 mai 2018.A

LES FAITS SUR LE CANCER DE LA PEAU:

– 1 personne sur 6 sera un jour concernée par un type de cancer de la peau
– 1 sur 75 sera touchée par la forme la plus agressive : le mélanome
– Même si vous ne présentez jamais de coups de soleil, cela ne vous empêche pas d’accumuler le rayonnement A et de développer ainsi un cancer de la peau
– Les femmes courent deux fois plus de risques que les hommes car elles s’exposent plus au soleil
– Le mélanome chez les femmes est le 4eme type de cancer le plus fréquent
– Le cancer de la peau est un cancer dont la fréquence a doublé entre les années 2000 et les années 2010
– Les principales formes de cancer de la peau apparaissent surtout chez les plus de 50 ans car les effets néfastes des rayons UV s’accumulent au fil du temps

L’action des UVA et UVB sur l’homme

Les UVA sont responsables du vieillissement cutané, les UVB des coups de soleil : mais ils sont tous deux impliqués dans l’apparition des cancers de la peau. Beaucoup de personnes attendent de sentir la chaleur sur leur peau pour se protéger ! Erreur, la température n’a que peu de lien avec l’intensité des UV : le rayonnement UV d ‘une journée à 18 degrés d’avril ou mai peut être aussi intense que celui d’une journée chaude de juillet et aout, le soleil étant au plus haut en France métropolitaine au 21 juin. On est aussi souvent trompé par le vent ou par un ciel voilé. La Bretagne, où il fait plutôt frais et où les gens sont beaucoup dehors est ainsi la première région en terme de cancer de la peau… !

Les études ont démontré que l’exposition aux UV et le nombre de brûlures par les UV pendant l’enfance augmentent le risque d’apparition d’un mélanome à un âge plus avancé. C’est pourquoi il faut veiller tout particulièrement à ce que les enfants se protègent, d’autant plus qu’ils ont moins de mélanine pour se protéger du soleil et ont l’épiderme plus fin.

Un t-shirt ou de la crème solaire ?

Un T-shirt fin et clair comme ceux que l’on met en été ne vous protège pas suffisamment des rayonnements UV, leur UPF (UV protection factor, indice qui mesure la protection aux UV d’un vêtement de la même façon que le « SPF » des crèmes solaires) n’est que de 4, et proche de 0 lorsqu’il est mouillé. 95% des UV pénètrent l’eau jusqu’à un demi mètre. Et 50% des UV que nous recevons le sont par réflexion, donc l’ombre ne vous protège pas totalement, d’autant plus si vous êtes sur une surface claire comme le sable par exemple…

Concernant la crème solaire, dans les faits, peu de personnes l’appliquent correctement : il faut en mettre une couche suffisante (2mg/cm2) et la renouveler souvent (toutes les 2h), si bien qu’on n’obtient rarement l’indice de protection indiqué sur l’emballage…De plus, le SPF de la crème solaire renseigne sur la protection des UVB (prévention des coups de soleil) mais ne précise pas l’efficacité du filtre UVA utilisé (prévention du vieillissement cutané et des cancers de la peau) . Sans oublier que de nombreuses crèmes solaires contiennent encore beaucoup de substances chimiques qui perturbent gravement la faune et la flore de nos océans…
Ni la crème solaire ni les vêtements standards n’apportent une solution complète à la protection solaire : porter un vêtement anti UV et un chapeau anti UV UPF50+ pour vous promener et vous baigner vous protège efficacement en bloquant au minimum 98% des UVA et UVB.
Il faut toujours mettre de la crème solaire sur les parties découvertes (visage, mains) et faire porter à vos enfants des lunettes de soleil adaptées, car leurs yeux aussi sont encore plus sensibles que les nôtres au soleil !

Pour tout renseignement concernant la prévention et le dépistage des cancers de la peau : https://www.syndicatdermatos.org/

Laisser un commentaire