Pourquoi se méfier du soleil printanier ?

24-04 SE MEFIER DU SOLEIL PRINTANIER

Avec le retour du soleil, nous avons tous envie d’en profiter. Mais après l’hiver, notre peau n’est plus habituée à être exposée au soleil. En France, c’est entre le mois de mai et d’août que le risque de coups de soleil est le plus important.

Une peau plus vulnérable à la sortie de l’hiver

Notre peau est plus fragile, car les mélanocytes (cellules qui pigmentent la peau) n’ont pas été stimulées durant l’hiver. On attrape donc plus facilement des coups de soleil au printemps qu’en été, période où la peau a eu le temps de s’habituer à une exposition aux rayons UV.

Quelle que soit la température de l’air, le soleil diffuse des rayons UV totalement invisible à l’œil humain. L’air agit comme un filtre à UV, plus la distance parcourue dans l’atmosphère est grande moins ils sont forts. C’est le cas en hiver ou en début et fin de journée où le soleil est bas. Dès lors que l’on réduit la distance comme en montagne où que le soleil se trouve plus haut comme au printemps, une bonne protection est indispensable.

S’exposer aux rayons printaniers

À partir de mai, il devient nécessaire de protéger les plus fragiles contre les rayons UV. À cette période, le rayonnement est le même qu’en août même si les températures sont plus basses.

Il faut donc prendre les mêmes précautions qu’en été ou lors d’une exposition intense comme c’est le cas en montagne. Choisissez une bonne protection solaire (écran 50) afin de protéger et préparer la peau à une longue exposition au soleil. Pensez également à choisir des vêtements adaptés pour lutter contre les rayons UV. Vous pouvez opter pour un maillot de bain ou un vêtement anti-UV qui aura l’avantage d’allier confort, mode et protection en toute circonstance. N’oubliez pas également votre paire de lunettes de soleil indice 4 pour un meilleur confort des yeux.

L’exposition aux rayons UV provoque des risques pour notre peau (coups de soleil, vieillissement prématuré de l’épiderme, allergies, cancers) et pour nos yeux (ophtalmie, cataracte, dégénérescences de la rétine). C’est pourquoi se protéger dès le printemps est indispensable pour éviter tout risque sur votre santé et celle de vos enfants.

Laisser un commentaire