Digestion et baignade font elles bon ménage ?

0708-ARTICLE-Digestion-et-baignade

L’été s’est installé et avec lui les repas en terrasse et les baignades rafraîchissantes. Et pourtant, il est conseillé d’attendre une à trois heures avant de piquer une tête afin de laisser à notre corps le temps de digérer la nourriture et d’éviter la noyade. Mais qu’en est-il réellement et que risque-t-on vraiment ?

Digestion et baignade, incompatibles ?

Nous avons souvent entendu qu’il fallait attendre la fin de la digestion avant d’aller se baigner, or celle-ci peut durer des heures, au minimum 3 heures selon la nature du repas. Il faudrait donc attendre plus d’une heure avant d’aller se rafraîchir dans l’eau.

Ce conseil proviendrait d’une croyance selon laquelle l’estomac et les muscles des membres entreraient en compétition pour utiliser le sang oxygéné. Lors de la digestion, le sang afflue vers l’abdomen et serait donc indisponible pour les muscles. Toutefois, nous disposons de suffisamment de sang oxygéné pour subvenir en même temps à la digestion et à l’activité physique.

Température extérieure et baignade, danger ?

D’autres croyances portent sur le danger de la température extérieure. En effet lors de la digestion, notre température corporelle s’accroît et augmente le risque de malaise par choc thermique (hydrocution) lorsque l’on pénètre dans l’eau.

Cette différence de température est minime et peut être régulée en entrant progressivement dans l’eau. Pour cela, pensez à bien mouiller la nuque, le thorax et le visage avant la baignade. Une habitude qui permet au corps de s’habituer doucement à la température de l’eau et éviter ainsi l’hydrocution.

Repas et baignade, que choisir ?

D’après des experts canadiens et américains de la Croix-Rouge, il n’existe aucun argument valable pour interdire la baignade après le déjeuner que ce soit pour les enfants, les parents ou les sportifs. Il est même recommandé aux nageurs olympiques de manger un peu avant une compétition. Tout, comme il est conseillé de nourrir les tout-petits avant une séance de bébé-nageurs.

Pour conclure, le risque de noyade n’étant pas plus accru juste après le repas, vous pouvez préparer un menu pas trop riche et sans alcool avant une baignade. Pensez également à bien vous protéger du soleil : vêtements anti-UV, crème solaire adaptée, lunettes de soleil, chapeau.

Laisser un commentaire