Comment sécuriser sa piscine lorsque l’on a des enfants

Selon l’enquête de l’institut de veille sanitaire on compte chaque année en France près de 250 noyades en piscine privée (mortelle dans 1 cas sur 3) dont la plupart concerne de jeunes enfants.

Un petit rappel de la loi s’impose d’abord : la Loi n° 2003-9 du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines prévoit que chaque particulier disposant d’une piscine enterrée ou semi enterrée doit obligatoirement prévoir de mettre en place un dispositif de sécurité pour enfants. Si cette obligation n’est pas respectée, le contrevenant s’expose à des sanctions allant jusqu’à de l’emprisonnement et une amende très élevée de 45 000 euros en cas d’accident.

Evidemment, c’est avant tout la protection de nos enfants, au centre de nos préoccupations de parents, qui doit nous faire prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurisation de notre piscine.

Pour ce faire, il existe plusieurs dispositifs mis à notre disposition pour éviter les accidents de noyade. Nous allons passer en revue les différents systèmes avec leurs avantages et inconvénients, afin de vous aider à choisir celui adapté à votre besoin.

Les alarmes :

Les alarmes périmétriques et les alarmes de détection de chute sont des dispositifs conçus pour prévenir l’intrusion de l’enfant dans le périmètre indiqué, ou en cas de chute dans le bassin.

Les alarmes périmétriques sont composées de poteaux infrarouges à disposer et à fixer autour de la piscine. Les bornes émettrices et réceptrices qui communiquent entre elles avec un faisceau invisible infrarouge se fixent sur les poteaux à infrarouge. Ces boîtiers ont différentes couleurs afin de mieux les repérer. Le dispositif est muni d’une centrale filaire pour les commandes marche/arrêt et pour l’aide à l’alignement des faisceaux. Des voyants lumineux, une sirène et une batterie rechargeable sont intégrés. Une alarme stridente retentit pour vous prévenir du danger en cas d’intrusion dans le périmètre défini. Le système est conçu pour que les enfants en bas âges ne puissent interagir dessus. Le prix des alarmes périmétriques tournent autour de 800 euros. L’avantage du système est qu’il est discret, néanmoins il faut penser à le remettre en place et le réactiver dès que nécessaire…

L’alarme anti-chute est composée d’un ou plusieurs boîtiers à fixer à la margelle de la piscine. Un tube de détection y est relié et rentre directement dans l’eau pour analyser les ondes provoquées en cas de chute.Selon leur degré de sensibilité elles feront plus ou moins bien la différence entre une chute de petits objets ou végétaux et la chute d’un enfant. Un capot recouvre le système afin que l’enfant n’y ait pas accès. La disposition des boîtiers permet normalement de couvrir un rayon maximal de 7 mètres. Ce dispositif détecte toute chute dans le bassin dans un délai maximal de 5 secondes.Le design est plus ou moins discret et élégant selon les gammes’ainsi que la longueur de l.autonomie des batteries ou piles.Il existe par précaution un système de réarmement automatique dans un délai de 15 minutes après la dernière sortie du bassin en cas d’oubli de réactivation par les parents.

Le prix alarmes immergées varie de 150 à 700 euros.

Les volets et bâches :

La bâche de type filet ou encore la bâche d’hivernage ou pour chauffer sa piscine , qui recouvrent simplement la piscine ne sont pas des dispositifs de sécurité et sont même dangereuses voire dangereuse, car l’enfant peut s’enrouler dedans en tombant et se noyer encore plus rapidement.

  • La bâche PVC à barre recouvre entièrement la piscine et est rigidifiée par des barres en fer transversales dans la largeur de la piscine tous les X mètres.

Cette bâche est utilisable toute l’année, et supportera le poids de l’enfant en cas de chute. Il faudra la fixer par ancrage par piton à douilles et sangle pour une parfaite adhésion aux margelles.

C’est un système mécanique très sûr mais assez contraignant car il suppose une installation sur les bords de la piscine pour la bonne tension de la bâche, qui demande d’être remise « manuellement » sur la  piscine lorsque la baignade est terminée. Il existe aussi des enrouleurs électriques pour ces bâches mais il vous faudra débourser 400 à 1000 € supplémentaires. Ce n’est pas un dispositif très esthétique puisque le bassin n’est plus visible. Il est plutôt adapté aux piscines de forme rectangle classique.

Compter de 20 à 50€ le m2.

Autre avantage des bâches, elles empêchent aussi les saletés de tomber dans la piscine et maintiennent une température plus élevée que dans un bassin à l’air libre.

  • Les volets hors sol sont constitués de lattes en PVC rigides recouvrant la piscine au-dessus, enroulés sur un cylindre enrouleur manuel ou électrique au bord de la piscine. Ce système est simple à utiliser, mais n’est pas très esthétique dans la mesure où le cylindre est sur le bout de la piscine et que le bassin n’est plus visible une fois que le volet est fermé.
  • Les volets immergés sont des volets PVC électriques « intégrés » au bassin et qui le recouvrent juste au niveau de la margelle ou en dessous. Ils sont plus esthétiques que le précédent modèle décrit mais sont plus onéreux. Il faut avoir pensé à poser ce dispositif au moment de la construction de sa piscine.  Ces dispositifs sont adaptés plutôt aux piscines rectangulaires.

Les prix commencent à 1500€ pour un volet manuel et jusqu’à 6000€ pour un électrique. Pour un volet immergé,  il faut prévoir un budget de 5000 à 10000 €.

Les barrières protectrices :

L’avantage de cette protection est qu’elle s’adapte facilement à toutes les formes de piscine car il s’agit de modules à mettre bout à bout selon la forme souhaitée.

  • Les barrières en verre entrecoupés de poteaux sont assez esthétiques car transparentes. On installe avec un portillon à sécurité enfant permettant d’accéder au bassin. Elles sont aussi très sécurisantes puisqu’elles restent fixes. La pose est généralement réalisée par un professionnel.

Le prix de départ est d’environ 100 euros le m2 mais peut monter très haut selon les matériaux et le design.

  • Les barrières escamotables ont la capacité de se coucher ou de rentrer dans le sol lorsque vous êtes en train d’utiliser la piscine. Certains modèles peuvent même télécommandés par smartphone. Le prix pour ce type de barrières est très élevé et réservé à quelques privilégiés…

Les abris de piscine :

L’abri bas recouvre en totalité la piscine, sous forme de petit tunnel en plexiglas, qui peut être télescopique ou se soulever pour la baignade. Ce système permet de conserver une bonne température à  l’intérieur et protège le bassin de toute saleté. C’est un système assez onéreux (de 2000€  à 20 000 € selon la taille et les matériaux). Un des inconvénients majeurs du système est qu’il faut l’ouvrir pour s’y baigner, et le refermer après chaque baignade. Il existe des kits à monter soi-même si vous êtes bricoleur et que votre piscine possède une forme standard.

Les abris hauts sont de véritables vérandas qui recouvrent l’ensemble du bassin, avec plus ou moins débords de chaque côté du bassin. Pour que le système soit esthétique, il vaudra mieux l’avoir pensé au moment de construire votre piscine afin que cet espace soit un prolongement de votre maison et permette l’accès à la piscine directement en sortant de chez vous. Ils permettent en plus d’une sécurité maximale de profiter de sa piscine bien plus longtemps dans l’année que dans une piscine découverte. Différents matériaux existent pour la structure telle que PVC, bois ou aluminium. Certains sont télescopiques et motorisés. Les prix varient selon la taille de l’abri et les matériaux utilisés. Il faut compter un minimum de 10000€ mais les prix peuvent grimper très vite selon les fabricants. N’hésitez à consulter plusieurs prestataires et à comparer les offres.

Après cette revue des systèmes de sécurité, il reste indispensable de vous rappeler LA Règle essentielle pour profiter sereinement de bons moments en famille autour de sa piscine : On ne laisse jamais un jeune enfant sans surveillance au bord d’un bassin. Il suffit parfois de quelques secondes d’inattention, un téléphone qui sonne, quelqu’un qui tape à la porte… pour que l’accident arrive.

Même un enfant sachant nager n’est pas en sécurité seul au bord de la piscine, il peut glisser et se cogner la tête sur la margelle.

Vous avez maintenant toutes les clés pour profiter sereinement de votre piscine… sécurisée !

 

 

 

Laisser un commentaire