Comment prévenir le risque de noyade pour nos enfants ?

Près de 500 noyades sont mortelles chaque année en France, sur plus de 1200 noyades accidentelles déclarées (chiffres 2015). 18 % concernent des enfants de moins de 6 ans, et la noyade est la 2e cause de mortalité des moins de 14 ans !

Comment éviter l’accident et protéger les jeunes enfants des risques de noyade ? Quelques conseils pratiques auxquels les parents doivent associer une vigilance de tous les instants.

Au bord de l’eau une consigne impérative : surveillance rapprochée pour les enfants !

Premier danger : la piscine privée ! Il suffit d’un moment d’inattention pour qu’un bébé échappe à la surveillance des adultes, ou qu’un tout petit glisse dans l’eau où il barbotait sans réussir à se relever.

Il est donc impératif de sécuriser la piscine avec une barrière de sécurité infranchissable, une alarme sonore, et de la couvrir d’une bâche lorsqu’elle n’est pas utilisée.

En vacances chez des amis ? Surveillez vos enfants sans interruption aux abords de la piscine. Idem pour les piscines municipales où les accidents surviennent par défaut de surveillance et parce que l’enfant ne sait pas nager.

A la mer, au bord d’un lac,  pas de baignade sans la présence d’un adulte. Choisissez les plages surveillées, respectez les drapeaux de baignade.

Les accessoires anti-noyade : des indispensables pour protéger les enfants

Ne laissez pas votre enfant jouer seul au bord de l’eau et équipez-le systématiquement de brassards, bouée ou gilet de sauvetage adaptés à leur taille et à leur poids.

Un accessoire bien utile : le bracelet muni d’une balise anti-noyade ! Un signal sonore et lumineux vous avertit dès que votre enfant est immergé dans plus de 10cm d’eau !

Dans la salle de bains, utilisez les accessoires adaptés à son âge : baignoire bébé, anneau de bain, tapis anti-dérapant. Pas d’exception en termes de surveillance. Laissez sonner le téléphone, ne vous absentez jamais pour aller chercher quelque chose en le laissant seul dans la baignoire.

Pas de baignade si l’enfant est malade ou grincheux

La noyade survient aussi suite à un malaise pouvant entraîner une hydrocution. Attention à l’immersion trop rapide dans l’eau après une exposition au soleil ou une séance de jeux agitée : un choc thermique peut se produire.

Un enfant qui a de la fièvre, qui est fatigué ou qui frissonne évitera d’aller se baigner. De même s’il est ronchon ou que son comportement semble perturbé, il couve peut-être quelque chose. Abstenez-vous de l’emmener se baigner, son attitude est un signal d’alarme qui doit vous interpeller.

Un conseil : apprenez à nager à vos enfants le plus tôt possible, emmenez-les aux bébés-nageurs, offrez-leur des leçons de natation dès qu’ils savent coordonner leurs mouvements !

Bien des drames peuvent être évités avec un minimum de précautions et d’anticipation…

Laisser un commentaire